SweetHome services : une autre conception du ménage à domicile !

En matière de ménage, vous êtes plutôt cigale, abeille ou fourmi ?

C’est un fait, nous ne sommes pas égaux devant le ménage. Alors que les uns s’en désintéressent totalement, d’autres y portent une attention presque maniaque, sans parler de ceux ou celles qui n’ont pas le temps. Et ce n’est pas une question de planète, qu’elle se nomme Vénus ou encore Mars !
Pour remédier à cette disparité, la société SweetHome a élaboré des prestations et des tarifs pour chaque typologie de clients.

La méthode SweetHome : le ménage à 3 !

Quel que soit le niveau d’attente et d’exigence du client, SweetHome met en place une relation tripartite, appelée avec humour « ménage à 3 », sans caractère sulfureux aucun !
En effet, forte de son expérience, SweetHome s’est rendu compte que pour réussir un service d’entretien de qualité et durable, il faut être 3 :

  • un client impliqué,
  • un prestataire attentif,
  • un intervenant avisé.

Voilà l’origine du concept du « ménage à 3 » selon SweetHome. L’harmonie d’un « bon ménage » dépend de la qualité de la communication entre ses membres, ce qui explique l’attachement de SweetHome à l’écoute, au respect et à la transparence envers ses clients comme vis-à-vis de ses salarié(e)s.

Les offres SweetHome

Pour définir les besoins de ses clients en matière de ménage, SweetHome a conçu un quizz original afin de savoir qu’elle est leur « ménage attitude » en répondant à plusieurs questions (quizz accessible directement sur la page http://www.sweethomeservices.com/Quel-profil-menage-avez-vous.html).

A l’issue du questionnaire, les clients savent s’ils sont plutôt cigale, plutôt abeille ou plutôt fourmi. Une fois leur profil ainsi déterminé, ils se voient proposer la plus adaptée des 3 offres de prestation élaborées par SweetHome :
Sweet & easy : pour une personne désimpliquée qui s’apparenterait à une cigale et qui souhaite que son intérieur soit régulièrement nettoyé et rangé,
Sweet & busy : pour quelqu’un d’aussi occupé qu’une abeille qui a besoin de confier son intérieur à une personne en toute autonomie,
Sweet & shiny : pour une personne qui a besoin d’un intérieur impeccable et rangé méticuleusement en toutes circonstances comme le ferait une fourmi.

Sans oublier la possibilité du Sweet ponctuel.

Le coût horaire varie selon le niveau de service demandé, de 9,95 à 13,95 euros après déduction fiscale.

A propos de SweetHome

Depuis sa création en 2003, SweetHome fournit des services de ménage et de repassage à domicile aux particuliers, à Paris et en région parisienne.
Aujourd’hui, SweetHome se différencie par la personnalisation de son offre.
Son but est de faciliter au quotidien la vie de ses clients en respectant leur singularité en leur proposant des prestations exécutées par du personnel formé régulièrement et digne de confiance.
Dans cette optique, SweetHome est un des tous premiers acteurs du secteur du service à la personne spécialisé dans le ménage à domicile, à proposer des offres modulables qui reposent sur un équilibre relationnel vertueux entre :

  • Un client qui exprime clairement ses attentes y compris les plus exigeantes,
  • Un prestataire, SweetHome, qui identifie et suggère l’offre la mieux adaptée,
  • Et des intervenant(e)s qui ajustent leur prestation en conséquence.

En tant qu’entreprise de services à la personne, SweetHome permet à ses clients de bénéficier de 50 % de réduction et/ou de crédit d’impôts sur les services de ménage et de repassage dans une limite de 12 000 à 15 000 € de dépenses par an.

Le secteur du service à la personne en quelques chiffres * : une marge de progression annoncée

  • Marché déclaré des services à la personne : chiffre d’affaires de 16,3 milliards d’euros en 2010 (marché en progression annuelle moyenne de 10 % depuis 2005), qui devrait avoisiner 42 milliards en 2020
  • En 2009, près de 2 millions de salariés dont 1,6 million salariés du particulier employeur
  • Le marché des services « ménagers » était de 6 milliards d’euros en 2007 : en sachant que la répartition entre chiffre d’affaires déclaré et non déclaré est de 42 % vs 58 %.
  • Le secteur est passé de 5 500 organismes agréés en 2005 à plus de 20 000 aujourd’hui
  • En 2010, les entreprises représentaient à peine 6 % du marché des services à la personne, contre 59 % pour le particulier et les associations et 35 % pour le marché dit « au noir »
  • Entre 2005 et 2009, 391 000 emplois ont été créés dont 35 000 pour la seule année 2009
  • 6 millions de ménages en France non utilisateurs se déclarent potentiellement demandeurs de services à la personne

 

* source ANSP, Rexecode, Dares