Chat with us, powered by LiveChat

SweetHome services :une politique de ressources humaines incitative dans le secteur des services à la personne

A propos de SweetHome

Depuis sa création en 2003, SweetHome fournit des services de ménage et de repassage à domicile aux particuliers, à Paris et en région parisienne.

Une personnalisation de l’offre
Aujourd’hui, SweetHome se différencie par la personnalisation de son offre.
Partenaire du quotidien de ses clients, l’ambition de SweetHome est de participer à un nouvel art de vie qui permettrait de mener à la fois une vie professionnelle et personnelle épanouie en les déchargeant des tâches ménagères, tout en respectant leur singularité.

Dans cette optique, SweetHome est l’un des tous premiers acteurs du secteur du service à la personne spécialisé dans le ménage à domicile, à proposer des offres modulables qui reposent sur un équilibre relationnel vertueux entre :

  • Un client qui exprime clairement ses attentes y compris les plus exigeantes,
  • Un prestataire, SweetHome, qui identifie et suggère l’offre la mieux adaptée,
  • Des intervenant(e)s qui ajustent leur prestation en conséquence.

En tant qu’entreprise de services à la personne, SweetHome permet à ses clients de bénéficier de 50 % de réduction et/ou de crédit d’impôts sur les services de ménage et de repassage dans une limite de 12 000 à 15 000 € de dépenses par an.

Un réseau de proximité
A travers un réseau de proximité de 3 agences et de 71 salarié(e)s, SweetHome propose des prestations fondées sur la qualité, le professionnalisme, la personnalisation et la réactivité, exécutées par du personnel formé régulièrement et digne de confiance.
La répartition des 71 personnes se fait comme suit :

  • 62 assistants ménagers : 60 femmes et 2 hommes ;
  • 9 personnes dans les agences et à la direction de SweetHome : 6 femmes et 3
    hommes.

Pour proposer un service de qualité selon ses critères, SweetHome a mis en place une véritable politique managériale, sociale et de ressources humaines.

Un engagement social volontaire

Parce que pour SweetHome, le respect des intervenants est aussi important que celui des clients et que ce principe fondateur demeure l’une de ses valeurs socles, SweetHome a mis en place plusieurs initiatives concrètes qui témoignent de cet engagement :

  • SweetHome est signataire de la Charte de la diversité et recrute depuis sa création des hommes et des femmes en fonction de leurs compétences, de leur expérience et de leur motivation, à l’exclusion de tout autre critère.
  • Signataire de la charte Engagement Qualité Chez-vous.com, pour SweetHome, ratifier cette charte, c est une manière d’approcher les métiers du service à domicile et de garantir la fidélisation des clients en pérennisant
    une image de qualité et de sérieux.
  • SweetHome est adhérent au syndicat des entreprises du service à la personne

Un recrutement multiculturel, multi-ethnique et de tous âges

Les salarié(e)s viennent d’horizons géographiques et culturels très variés. En effet, 63 % des employés chez SweetHome sont de nationalité étrangère : 19
nationalités différentes sont recensées au total.
Les salariés de SweetHome sont à 93 % des femmes.
Par ailleurs, chez SweetHome, à la poly-ethnie s’ajoute une grande amplitude
d’âge : en effet, les personnes âgées de plus de 55 ans représentent 8 % de l’effectif des intervenants et sont plus nombreuses que les moins de 30 ans.
L’intervenant de ménage le plus âgé est un homme de 62 ans alors que le/la plus jeune employé(e) a 21 ans.

Des conditions de travail choisies

En matière de conditions de travail, le temps choisi demandé par les assistants ménagers est le plus souvent respecté. SweetHome attribue à ses intervenants des missions correspondant à leurs souhaits.
100 % des intervenants sont embauchés en CDI, majoritairement à temps partiel (de 10 et 35 h), le plus souvent à la demande des candidat(e)s qui souhaitent réserver du temps à leur famille, à la leurs enfants et/ou à un autre travail à temps partiel (clients particuliers en direct, un travail existant en nettoyage industriel …)
La rémunération : évolutive en fonction des compétences mises en œuvre.
Les intervenants sont équipés d’un tablier. D’autres accessoires sont en cours d’étude tels que des chaussons et des téléphones portables.

A noter : le secteur des services à la personne se prépare à l’arrivée d’une « convention collective » qui donnera un meilleur cadre aux salariés comme aux employés, et qui prévoit entre autres la mise en place d’une assurance de prévoyance des salariés du secteur que SweetHome appliquera dès qu’elle sera ratifiée.

La formation au service du perfectionnement permanent

Chaque intervenant(e) bénéficie de plusieurs heures à 3 jours de formation par an, assurées soit par les tutrices de SweetHome soit par des organismes agréés sur des thèmes tels que le perfectionnement en matière de repassage, l’organisation du travail (ménage), les gestes et postures, etc.

SweetHome prépare l’ouverture de son SweetCenter à Paris au 1er semestre 2012.
Le SweetCenter participera aussi fortement à la politique de formation et de fidélisation des salariés, car il sera dédié aux échanges professionnels entre salariés, aux formations ciblées (lors de l’embauche et tout au long d’une carrière) et aux événements favorisant l’esprit collectif de tous les salariés.

Une politique salariale innovante

SweetHome a mis en place une politique salariale innovante dans un secteur où beaucoup de salariés restent payés au SMIC ou travaillent au noir, donc sans protection sociale

Les objectifs poursuivis sont les suivants :

  • mettre en valeur le travail d’une femme/ d’un homme de ménage qui reste encore souvent considéré comme n’étant pas un vrai métier ;
  • rémunérer les salariés au juste niveau de leurs compétences et les inciter à évoluer professionnellement ;
  • attirer des salariés qualifiés, les faire adhérer à l’entreprise et les fidéliser
  • motiver des salariés très dispersés en termes d’éloignement géographique entre le lieu de résidence et le lieu de travail (domicile du client) par la mise en place d’une politique salariale adaptée et d’un système de primes ;
  • pallier le manque de reconnaissance du travail de femme de ménage en valorisant les employés de ce secteur qui sont souvent issus de conditions sociales et financières modestes (mères qui élèvent seules leurs enfants, conditions de logement précaires, éducation scolaire limitée, manque de qualification professionnelle …) par des possibilités d’intégration et d’évolution professionnelle ;
  • définir les compétences des employés selon 3 niveaux professionnels :
    confirmé, qualifié et expert qui correspondent à 3 seuils de salaire différents et qui reflètent le « savoir-faire » en Ménage et en repassage (critères : rapidité, connaissance des produits, de techniques, de matières, expérience justifiée, envergure du savoir-faire…) et le « savoir-être » (prise d’initiative, degré d’autonomie, capacité de compréhension …) ;
  • évaluer les compétences des employés à l’aide de tests pratiques en ménage et en repassage , de test théoriques, entretiens individuels et vérifications d’expérience (références …), des retours des clients sur la qualité du travail, des visites de contrôle aux domiciles des clients tout au long de l’année et des observations globales du comportement et de la qualité de travail fourni tout au long de l’année
  • assortir les niveaux de salaires de base à un système de prime. Chaque salarié peut cumuler une prime horaire représentant jusqu’à 4 % du salaire de base pendant 6 mois.
  • octroyer une prime en fonction du respect des règles définies par SweetHome (prévenir en cas d’absence, justifier une absence, pointer ses prestations régulièrement à l’aide du système de télépointage, etc.).

En outre, SweetHome fait bénéficier ses salariés d’autres avantages comme le remboursement des frais de transport, la délivrance de chèques cadeaux.

Grâce à cette politique incitative et à l’écoute et à la disponibilité du service ressources humaines, SweetHome réussit à fidéliser ses employés : le meilleur exemple est que certains assistants ménagers sont dans l’entreprise depuis sa création, soit plus de 8 ans.